Contenu | Menu

Valeurs EM Strasbourg
Autres sites
Valeurs EM Strasbourg

Développement durable

Développement durable en PME : un comité de pilotage plus qu’un responsable dédié

Publié le 25 novembre 2015, Mis à jour le 3 décembre 2015

Première entreprise en charge de la restauration collective en Alsace, l’Alsacienne de Restauration sert chaque jour près de 45 000 repas dans les établissements scolaires, les entreprises et les lieux de soin. Adossée du Groupe Elior, elle compte 750 salariés. Consciente de l'impact environnemental et sociétal de son activité (le secteur de l'alimentation représente plus du tiers des émissions de gaz à effet de serre), cette entreprise a mis en place une politique de développement durable volontariste. Rencontre avec Eric Wolff, son Directeur général.

l'Alsacienne de restauration

l'Alsacienne de restauration

Comment la démarche de Développement Durable s’est-elle mise au sein de l’Alsacienne de Restauration ?

Eric Wolff : "Cela s’est fait progressivement. En 2009, nous avons réalisé un bilan carbone : nous voulions connaître notre impact sur l’environnement et trouver les leviers pour le diminuer (privilégier la proximité des fournisseurs, se tourner vers l’agriculture bio, etc.). Nous nous sommes également penchés sur le volet social : l’emploi des séniors, des personnes handicapées, l’égalité hommes-femmes… Nous avons mis en place des politiques et des partenariats visant une plus grande équité au sein de notre entreprise. Le troisième pilier du Développement Durable, l’économique, en a bénéficié avec plus de visibilité pour notre groupe et un accès nouveau à certains marchés publics, sans surcoût. Notre démarche RSE s’est ainsi développée de façon assez naturelle."

Avez-vous dédié un poste à la fonction de responsable du développement durable ?

E.W. : "Nous avons procédé différemment. La DRH et moi-même sommes garants de la démarche développement durable pour les aspects RH et business, tandis que la partie environnementale est l’affaire de l'ensemble des collaborateurs au quotidien. Cela a le mérite de garder chacun mobilisé dans ce projet d’entreprise. Nous avons mis en place un comité de pilotage pour mieux coordonner nos actions. "

Voulez-vous dire que cette fonction n’est pas nécessaire ?

E.W. : "Pas forcément dans une PME comme la nôtre. Mais dans un grand groupe, elle est indispensable pour structurer la démarche et veiller à son respect. C’est le cas par exemple chez Elior, notre maison-mère. Pour autant, au sein du groupe national, nous avons une reconnaissance particulière : celle de défricheur. Quand il y a quelque chose à expérimenter c’est souvent vers nous, petites structures locales, que l'on se tourne. "

Partagez ! Recommandez !

Liens directs

Suivez-nous

EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex
PARTENAIRES
  
 
    Nos réseaux              Nos labels
Image de fond

Connexion